Coup de pouce climat pour les communes

Le Parc du Pilat offre l'opportunité aux communes de conduire une réflexion sur l'adaptation de leur territoire au changement climatique.

En 2023, quatre communes bénéficié d’un « Coup de pouce Climat du Parc » en lien avec des étudiants de Sciences-Po Lyon et l’École d’économie de Saint-Étienne.

Voir les résultats du travail accompli sur la page dédiée.

L’opération se poursuit durant l’année universitaire 2024-2025.

Si votre commune, située dans le Pilat est intéressée par un tel coup de pouce climat vous pouvez postuler, avant le 31 mai 2024, par un simple mail.
Une participation de 150 € est demandée. L’ensemble des autres frais, soit environ 5 000 € sont pris en charge par l’Université et le Parc du Pilat avec le soutien de la Région Auvergne Rhône-Alpes et de l’État.
La commune intéressée doit également s’engager à mobiliser un ou deux élus auxquels les étudiants pourront se référer lors de leur semaine de terrain (du 14 au 18 octobre 2024) et en préparation de celle-ci. La Commune devra notamment fournir aux étudiants une liste de personnes ou entreprises à contacter par les étudiants pour mieux appréhender les spécificités communales.
Au cas où plus de 4 communes répondent à cet appel à manifestation d’intérêt, une sélection sera opérée par les élus du Bureau du Parc.
Contact : Mathilde POULAT, chargée de mission Adaptation au Changement Climatique
mpoulat@parc-naturel-pilat.fr

Actualités

Sonographies Les bottes de 7 lieux : testez les « ponchos du futur » La nouvelle cartographie des habitats naturels Un éclairage raisonné pour un Parc étoilé Vivez l’expérience des Conversations Carbone Billetterie des 50 ans du Parc du Pilat Pilat-rando.fr Signature d’une ORE à Burdignes « Observer les paysages du Pilat », le livre ! Projet toit-ressources Quand on arrive en Parc Zones d’accélération ENR Sur la piste avec la Perdrix rouge Coup de pouce climat pour les communes Conférence – limites planétaires Leader 2023-27 Le Parc du Pilat a 50 ans Le Parc accueille Eric Tabuchi et Nelly Monnier