Forêts

Près de la moitié du Pilat est couvert de boisements. Ce sont parfois des zones de production, souvent monospécifiques, peu accueillants pour la biodiversité. Mais la plus grande partie des forêts présente un mélange d’arbres, favorable au développement d’une faune et d’une flore spécifiques.

Des forêts multiples

Les altitudes et les expositions influencent la présence des essences forestières. A basse altitude, les feuillus sont les plus présents : les chênes et les châtaigniers dominent en compagnie parfois de pins sylvestres. A partir de 600m d’altitude, les hêtres font leur apparition, puis peu à peu se mélangent aux sapins et épicéas à partir de 800m. Au delà de 1200m, ne subsistent que les arbres qui résistent aux conditions climatiques d’altitude. Les plantations monospécifiques sont bien présentes dans le Pilat : douglas et épicéas principalement, ils alimentent les scieries locales.
Nombreuses sont les espèces de plantes ou animaux qui trouvent dans les forêts des conditions favorables à leur cycle de vie.

Quelques espèces de flore forestière

  •  Le pavot du pays de Galles, plante des hêtraies
  •  L’epipactis du castor, orchidée des forêts alluviales du Rhône, endémique au fleuve

Quelques espèces de faune forestière

  •  La genette d’Europe, animal à mi-chemin entre le chat et la fouine
  •  Le pic noir, le plus grand-pic du Pilat, uniquement forestier
  •  Le circaète Jean-le-blanc ou le mangeur de serpents, qui niche dans les hauts arbres des forêts de feuillus diversifiées
  •  La salamandre tachetée, qui préfère la fraîcheur des forêts à l’eau stagnante, contrairement à ses cousins grenouilles, tritons et crapauds

Exemples de services rendus par les forêts

Sylviculture, loisirs, filtration de l’air, fixation du carbone, protection de la ressource en eau, maintien des sols…
Les intérêts de la forêt pour l’Homme ne manquent pas.

Espaces Naturels

Forêts Pelouses et prairies Zone de culture, arboriculture, viticulture Landes Bâti Zones humides Chirats et zones rocheuses Cours d’eau