Zone de culture, arboriculture, viticulture

Ces milieux semi-naturels se trouvent en zones agricoles, là où les cultures sont pérennes : céréales, fruitiers ou vignes. Ils peuvent être supports de biodiversité à conditions que les pratiques soient adaptées et respectueuses de l’environnement.

Les composantes d’une mosaïque accueillante

Les champs de céréales accueillent parfois des plantes sauvages qui ont besoin de sol nu pour se développer : ce sont les plantes messicoles. Ces parcelles peuvent également être des abris pour la nidification de certains oiseaux. En arboriculture, les vieux vergers offrent des cavités bien utiles à la faune cavernicole, celle qui niche dans les cavités comme les chauves-souris ou la chouette chevèche. Les vignobles présentent des conditions sèches et ensoleillées qui favorisent l’accueil des reptiles et de certaines plantes. Les inter-cultures (haies, bandes en herbe, murets…) sont de formidables abris pour une biodiversité souvent ordinaire, et parfois pour certaines espèces plus rares. Cependant ces zones sont souvent réduites pour des gains de rendement. La mosaïque formée par ces milieux, à proximité de prairies ou de forêts compose un paysage accueillant pour la faune. Il offre une multitude de possibilités, des espaces de reproduction et de chasse pour de nombreuses espèces.

Flore spécifique aux zones de culture

  • La nielle des blés, plante messicole bleue, souvent en bordure de champs de blés

Faune spécifique aux zones de culture

  • La huppe fasciée, oiseau cavernicole présent de mai à juillet
  • La caille des blés, qui ne se montre pas mais souvent entendue en été

Quelques services rendus par les zones de cultures 

agriculture, tourisme, paysage

Espaces Naturels

Forêts Pelouses et prairies Zone de culture, arboriculture, viticulture Landes Bâti Zones humides Chirats et zones rocheuses Cours d’eau