Cours d’eau

Le Pilat est parcouru par 300km de cours d’eau de tailles et de régimes bien différents, du fleuve Rhône au ruisseau torrentiel pouvant être asséché en été. Le massif est considéré comme un « château d’eau » puisque les villes environnantes sont alimentées en eau potable par l’eau d’une dizaine de barrages répartis sur le Pilat. L’ensemble des milieux aquatiques offre des conditions idéales pour certains poissons mais également pour nombre d’espèces liées à l’eau.

Avec une eau de qualité

Les petites rivières du Pilat sont bien préservées. elles proviennent directement des nombreuses sources situées en altitude. Les conditions écologiques différentes qu’elles présentent : débit, fonds, roches, forêt ou milieux ouverts… offrent une multitude de « niches » aux insectes, poissons et même mammifères. Les plus gros cours d’eau peuvent accueillir des espèces plus emblématiques, tels le castor ou la loutre, qui retrouvent dans ces rivières (et fleuves) des conditions favorables à leur développement.

 

Faune des cours d’eau du Pilat

  • L’écrevisse à pieds blancs, espèce fortement menacée, mais encore bien présente sur certains petits cours d’eau du Pilat
  • Le castor d’Europe, qui fait son retour le long du Rhône et ses affluents après quelques années d’absence
  • La loutre d’Europe, qui elle aussi réapparaît de façon moins spectaculaire

Quelques services rendus par les cours d’eau

alimentation en eau potable, loisirs, paysage

Espaces Naturels

Forêts Pelouses et prairies Zone de culture, arboriculture, viticulture Landes Bâti Zones humides Chirats et zones rocheuses Cours d’eau