Bâti

Les constructions humaines peuvent aussi être de formidables supports de biodiversité. Les espèces cavernicoles aux exigences écologiques particulières trouvent des conditions idéales dans certaines parties des habitations.

Une cohabitation heureuse

Les chauve-souris (chiroptères) sont les espèces animales les plus habituées au bâti. Elles peuvent choisir de s’abriter dans la cave en hiver, de se reproduire dans le grenier ou derrière les volets en été. Chaque fissure représente pour elles un abri potentiel. Certains rapaces nocturnes, tout comme des petits passereaux, trouvent également dans les constructions humaines des cavités qui correspondent à leurs exigences, sous les toits ou dans les granges. Des plantes trouvent elles des recoins dans lesquels les conditions particulières sont adaptées à leur développement.

Flore associée au bâti

  • La chélidoine, espèce courante mais cependant bien utile, appelée également herbe-à-verrues

Faune typique du bâti

  • La chevêche d’Athéna, une petite chouette complètement liée aux habitations.
  • La sérotine commune, espèce de chauve-souris, se reproduit en colonie dans les greniers, tout comme d’autres espèces de chiroptères
  • L’alyte accoucheur, petit crapaud souvent caché dans les fissures des murs

Quelques services rendus par la biodiversité du bâti

La biodiversité nous rend des services gratuits, nous pouvons lui retourner la pareil en aménageant le bâti pour les espèces animales. Des solutions simples existent pour empêcher tout désagrément.

Espaces Naturels

Forêts Pelouses et prairies Zone de culture, arboriculture, viticulture Landes Bâti Zones humides Chirats et zones rocheuses Cours d’eau