Observatoire du paysage

40 points de vue du Pilat font l’objet, chaque année, d’un suivi photographique.

Au début des années 90, le Ministère de l’Environnement a choisi le Pilat pour suivre l’évolution des paysages de moyenne montagne en France.
Pour mettre en place l’Observatoire photographique des paysages du Pilat, Sophie Ristelhueber, photographe et plasticienne, est nommée pour porter un regard qui lui est propre sur le Pilat.
Depuis, chaque année, les 40 points d’observation sont rephotographiés par les architectes / paysagistes du Parc.

Après plus de 20 ans, des dynamiques pressenties se sont confirmées, d’autres, inattendues ou plus incongrues sont immortalisées par la photographie.
Loin de s’attacher à montrer, les « beaux paysages » et encore moins leur exhaustivité, l’observatoire prouve à quel point les paysages de notre quotidien sont des révélateurs de nos pratiques, des évolutions économiques de l’agriculture, de la forêt … ou encore de l’évolution de certains milieux naturels.

 

Un ouvrage, édité à l’origine de l’observatoire, est en vente à la Maison du Tourisme du Pilat.
Un travail d’analyse des 880 clichés est en ligne sur un site dédié.

L’observatoire du Paysage du Pilat

Vous pouvez retrouver quelques photos de l’observatoire des paysages du Pilat et des 18 autres territoires français choisis par le ministère sur le site Terra La photothèque du Ministère de l’environnement.

 

Contact au Parc : Julien Marceau, Chargé de mission paysage

Architecture - Urbanisme - Paysage

Observatoire du paysage Conseil architectural

Téléchargements

Dossier de presse paysage