Un budget pour agir

Bien que ne prélevant pas l’impôt, le Parc du Pilat dispose d’un budget pour accompagner la mise en œuvre de la charte du Parc.

Le Parc naturel régional du Pilat est géré par un syndicat mixte ouvert restreint, composé de collectivités territoriales (Communes, intercommunalités, Départements, Région). Son budget obéit aux règles de la comptabilité publique.

Section de fonctionnement / section d’investissement

Le budget du Parc, comme tout budget de collectivité, se compose d’une section de fonctionnement et une autre d’investissement. En fonctionnement, il s’élève à environ 2 600 000 euros pour 2018 (chiffres issus du compte administratif). En investissement, il peut connaître de sensibles variations d’une année sur l’autre en fonction des investissements à réaliser.

Par ailleurs, les budgets des Parcs naturels régionaux se décomposent en deux parties : statutaire et programmes.

Partie statutaire / partie des programmes

La partie « statutaire » du budget recouvre les dépenses courantes : frais généraux de fonctionnement, réparations, dépenses de personnel, subventions et cotisations à divers organismes.

Ne disposant pas de fonds propres, et ne prélevant pas l’impôt, le Syndicat mixte doit essentiellement, ses ressources statutaires à ses membres adhérents. La Région Auvergne – Rhône-Alpes représente 59% de ses participations statutaires. Les autres membres : Communes, Intercommunalités et Département contribuent à différents niveaux. L’Etat verse également une participation annuelle de 100 000 euros.

La partie « programmes » du budget reprend l’intégralité des dépenses qui sont faites pour atteindre les objectifs décrits dans la Charte « Objectif 2025 ». En 2018, ce sont 904 000 euros de crédits qui ont été investis pour le territoire classé Parc, sur des champs divers : agriculture, urbanisme, biodiversité, économie locale, culture, mobilité, tourisme durable, …

Pour mettre en œuvre ce programme d’actions, le Parc va chercher ces subventions auprès de différents financeurs : la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les Départements Loire et Rhône, l’Etat, l’Europe, …

Le Parc intervient également comme partenaire ou comme coordinateur de plusieurs opérations qui vont dans le sens de la Charte. Il peut ainsi aider d’autres acteurs à obtenir des financements qui seront affectés au territoire.

Un projet, la charte

Un projet de territoire à 15 ans La charte Objectif 2025 Le devoir de convaincre Un budget pour agir