Landes

Ces milieux naturels pas complètement ouverts, mais pas encore boisés sont dominés pas une végétation arbustive. Dans le Pilat les genêts, de la callune (ou fausse-bruyère) et de la myrtille caractérisent ces milieux.

Milieux de transition

Les landes se développent sur des sols assez pauvres, où ne peuvent s’implanter que des arbrisseaux. Bien que présentes à toutes les altitudes, elles sont typiques des Crêts du Pilat, où les conditions climatiques empêchent le développement d’une végétation arbustive. Les landes servent de support au pâturage. Cependant celles-ci sont lentement délaissées par les agriculteurs, au profit des prairies, plus productives et plus appétantes pour le bétail. Ce manque de pression de pâturage est la plus forte menace sur ces milieux qui se referment petit à petit.

 

Faune caractéristique des landes

  • L’engoulevent d’Europe, très discret et source de nombreuses légendes (appelé aussi oiseau-crapaud ou tête-chèvre)
  • Le busard cendré, qui peut trouver dans les landes touffues des zones de reproduction
  • Le lézard des souches, reptile typique des landes d’altitude

 

Flore caractéristique des landes

  • L’ajonc nain, espèce océanique, en limite d’aire de répartition dans le Pilat

 Quelques services rendus par les landes :

L’Homme y trouve une utilité directe en agriculture, pour la cueillette ou encore les loisirs.

Espaces Naturels

Forêts Pelouses et prairies Zone de culture, arboriculture, viticulture Landes Bâti Zones humides Chirats et zones rocheuses Cours d’eau