Chirats et zones rocheuses

Les milieux rocheux représentent souvent de petites surfaces, donc une faible part de l’occupation du sol du Pilat, mais caractéristiques du Pilat : falaises, blocs rocheux, chirats. Ces milieux naturels abritent une faune et une flore adaptées à des conditions écologiques bien particulières.

Un milieu extrême

Les plantes qui vivent sur les rochers sont appelées « saxicoles ». Elles s’accommodent très bien d’une absence de sol et de températures parfois élevées. Chez les animaux, une exposition ensoleillée de blocs rocheux attire les reptiles tels que le lézard catalan ou la couleuvre verte et jaune. Les falaises, peu attractives pour nombre d’animaux, abritent des espèces adaptées qui font face à peu de compétition ou de prédation.

Les chirats forment de grandes langues de pierres grises sur les versants pentus des Crêts. Ces étonnants amas rocheux sont nés au Quaternaire, il y a 20 à 30 000 ans, lorsque le Pilat était bordé par l’immense glacier du Rhône. Sous l’effet du gel, la roche s’est fragmentée en de gros blocs. Puis, cette masse, cimentée par la glace, s’est déplacée à  la manière d’un glacier. Nulle part ailleurs, sauf dans les Appalaches, on trouve une telle formation géologique.
Cette originalité géologique est devenue un symbole du Pilat. Avec le hêtre et le sapin les chirats forment le logo du Parc.

Faune des zones rocheuses

  • Le hibou grand-duc, plus grand rapace du Pilat
  • Le lézard catalan, reptile en limite septentrionale de son aire de répartition
  • Le carabe des chirats, coléoptère endémique du Pilat

 

Flore des zones rocheuses

  • La pulsatile rouge, fleur rouge de printemps poussant sur les sol écorchés (roche qui affleure)
  • La moehringie fausse-mousse, petite fleur blanche rare et discrète

 Quelques services rendus par les zones rocheuses

paysage

Espaces Naturels

Forêts Pelouses et prairies Zone de culture, arboriculture, viticulture Landes Bâti Zones humides Chirats et zones rocheuses Cours d’eau