Natura 2000

Il s'agit d'un réseau européen de sites naturels, qui a pour objectif de préserver des espèces animales et végétales et leurs habitats naturels considérés d’intérêt communautaire car menacés ou sensibles à l’échelle européenne. Natura 2000 n’a donc pas vocation à répondre à l’ensemble des problématiques du territoire concerné mais permet de doter ces territoires d’outils supplémentaires permettant une meilleure prise en compte du patrimoine naturel.
Dans le Pilat, 4 sites sont concernés et portés par le Parc. Il est chargé de la mise en œuvre des documents d’objectifs (DOCOB), au travers notamment d'outils contractuels que sont les contrats Natura 2000 et la charte Natura 2000. Un cinquième site est situé en partie dans le Parc : le site de l'Ile de la Platière, animé par l’antenne de la Platière du Conservatoire d’Espaces Naturels Isère.

Voir plus

La démarche Natura 2000 cherche à préserver un patrimoine naturel en prenant en compte les préoccupations économiques, sociales et culturelles des différents sites. Ainsi, pour chaque site Natura 2000, un comité de pilotage (COPIL), constitué de l’ensemble des acteurs locaux concernés par le site, est créé. Ce COPIL conduit l’élaboration d’un plan de gestion du site appelé Document d’Objectifs (DOCOB) et suit la mise en œuvre de celui-ci. Une structure porteuse, membre du COPIL, est désignée pour la réalisation et l’animation du DOCOB.  Cette démarche permet de réfléchir localement et collectivement aux objectifs de conservation du patrimoine naturel tout en prenant en compte les préoccupations de chacun. Les mesures de gestion déterminées par le COPIL ne sont pas imposées réglementairement aux propriétaires et usagers, mais passent par leur adhésion volontaire.

Les sites sont désignés au titre de deux directives européennes : la directive « Oiseaux » (1979) et la Directive habitats » (1992)

Actuellement les sites dont le Parc du Pilat est l’opérateur ont tous été désignés au titre de cette deuxième directive. La directive « Habitats » vise à contribuer au maintien de la biodiversité dans l’Union européenne (UE) et répond ainsi aux engagements pris par les Etats lors du sommet de la terre de Rio.

Pour cela, elle encadre la mise en place de Zones Spéciales de Conservation (ZSC) qui visent à préserver les habitats et les espèces d’intérêt communautaire (mis à part les oiseaux), sans négliger les activités socio-économiques du territoire concerné. Ces zones sont nommées sites Natura 2000.

La Directive Habitat comporte 6 annexes dont :

  • Les annexes I et II qui énumèrent tous les types d’habitats naturels et les espèces d’intérêt communautaire dont la conservation nécessite la désignation de ZSC.
  • L’annexe IV qui précise les espèces animales et végétales qui nécessitent une protection particulièrement stricte.

De plus, la directive « Habitats » précise qu’il incombe à chaque Etat membre de l’UE de prendre les mesures nécessaires afin de garantir la conservation des habitats et des espèces d’intérêt communautaire de leurs ZSC.

Les habitats d’intérêt communautaire

Les habitats d’intérêt communautaire figurant à l’annexe I de la directive «Habitats» ont été sélectionnés selon les critères suivants :

  • en danger de disparition dans leur aire de répartition naturelle,
  • ayant une aire de répartition réduite par suite de leur régression ou en raison de leur aire intrinsèquement restreinte,
  • ou constituant des exemples remarquables, propres à une région biogéographique européenne et représentatifs de la diversité écologique de l’UE.

Habitats d’intérêt communautaires présentés sur les sites du Pilat :

  • landes sèches européennes
  • prairies de fauche de montagne
  • prairies de fauche de basse altitude
  • pelouses sèches semi-naturelles
  • hêtraies acidophiles atlantiques
  • chênaies-charmaies sub-atlantiques et médio-européennes
  • mégaphorbiaies hygrophiles
  • prairies à Molinie
  • tourbières hautes actives
  • etc.

Les espèces d’intérêt communautaire

Les espèces d’intérêt communautaire figurant à l’annexe II ou IV de la directive «Habitats»  ont été sélectionnées selon les critères suivants :

  • en danger,
  • vulnérables, c’est-à-dire dont le passage dans la catégorie des espèces en danger est jugé probable,
  • rares, c’est-à-dire dont les populations sont de petite taille et qui risquent de devenir en danger ou vulnérable,
  • endémiques.

Pour en savoir plus sur :

Le dispositif Natura 2000

Documentation