Étude Libellules

Une étude scientifique pour mieux connaître les libellules se conduit à l'été 2018 dans le Haut-Pilat. Les bonnes volontés sont bienvenues

Les zones humides sont un véritable réservoir de biodiversité. Certains groupes d’insectes, comme les libellules, sont directement associés aux milieux humides. Leur présence est indicatrice d’une importante biodiversité et d’un bon fonctionnement écologique du milieu. Pour mieux préserver ces zones humides, l’étude des libellules peut apporter énormément d’informations. Et tout le monde peut participer !
L’étude consistera à réaliser de la capture-marquage-recapture : cette méthode consiste à prélever des individus, à leur apposer un identifiant unique sur les ailes de manière non impactante, avant de les relâcher pour ensuite les recapturer quelques jours plus tard. Cette technique permet de définir les déplacements effectués par les libellules.
Afin que cette étude apporte le maximum de renseignements, le plus grand nombre d’individus doit être capturé puis relâché. Tout le monde peut apporter son aide : pour quelques heures ou plusieurs jours, selon vos envies et vos disponibilités. Tout en approfondissant vos connaissances naturalistes, vous participerez ainsi à l’amélioration du savoir sur le déplacement des insectes dans les zones humides du Haut-Pilat.
Le Parc du Pilat anime un plan d’actions en faveur de la trame verte et bleue, qui vise à améliorer les connexions écologiques nécessaires au bon déplacement des espèces animales. Une de ces actions a pour objectif de mieux connaître les axes de déplacement des insectes entre les zones humides du Haut-Pilat. Cet apport de connaissances permet à terme de proposer des actions de préservation ou de restauration des connexions entre ces milieux naturels.

Plus d’informations sur l’étude libellules

Milieux naturels

Observatoire de la biodiversité Étude Libellules

Téléchargements

Etude libellules